Nos evenements en 2012

Soirée de la Saint Sylvestre 2012/2013

affiche saint Sylvestre 2012

Défilé de saint Nicolas et marché de Noel 2012

Extrait de l'article de l'Est Républicain du 19/12/2012 commentant la manifestation


Vingt-cinq exposants étaient réunis dans la salle des sports, pour le marché de Noël du refuge des Pivoines. Tous proposaient des objets de décoration, des idées cadeaux, ou des produits de bouche. Nouvelles laines pour les écharpes, sculptures sur bois, pyrogravure par M. Gérard de Cléry, fabrication toute la journée de chocolat par M. Nansé. Les seniors pouvaient se renseigner sur l'utilisation de l'ordinateur avec « OrdiPresk9 » d'Ippécourt. Un stand était occupé par des dames du club des Mains agiles qui proposaient des travaux de tricot et autres.

Le refuge des Pivoines, qui travaille à la sauvegarde des équidés, est satisfait de l'opération qui apportera quelques subsides pour l'entretien des chevaux.

Les sabots du terroir 2012

Extrait de l'article de l'Est Républicain du 11/05/2012 commentant la manifestation


« Deux journées sensationnelles, à refaire l'an prochain », lance Audrey Lebrun dans son rôle, entre autres de communication de l'association « Le refuge des Pivoines ». Certes l'affluence du samedi pour la première foire annuelle « Les sabots du terroir » fut un peu timide, mais le dimanche a vu défiler plus de 600 personnes sur le site. Il faut dire que tout était bien orchestré et même la météo était de la partie. Quatre poneys ont assuré les baptêmes qui ont permis aux enfants de vivre un contact avec l'animal. Il y avait également quatres chevaux et une calèche proposait des promenades appréciées par tous.

À l'intérieur des étalages de produits du terroir fabriqués en Meuse tels que chocolats, fromages... attisaient les papilles. D'autres exposants présentaient leurs savoir-faire en matière de colliers, bagues, fleurs, tricots, etc. Au micro un commentateur décrivait et annoncer les différentes démonstrations, le tout sur fond la fête foraine. Qui avec ses manèges et boutiques ont apporté beaucoup d'animation.

Mais la fête ne s'arrête pas là et accuse déjà des retombées pour l'association. « Des adhésions à l'association, de nouveaux bénévoles pour toute l'année et des adoptions », détaille Audrey. Exactement le but recherché « en plus de se faire connaître ». Car « le refuge des Pivoine » ne se cantonne pas uniquement à Souilly ou au département, c'est une vraie chaîne de solidarité envers le monde équin. Et pour preuve les démonstrations faites par des propriétaires de chevaux venant du Luxembourg. Et de constater que le combat pour sauver chevaux et poneys mené par un groupe de trois dames passionnées dépasse les frontières.